Rencontrer le futur consommateur normal

Mackinsey a fait valeur à travers une étude comment va évoluer le prochain consommateur normal :

Ces changements rapides ont des implications importantes pour toute entreprise en contact avec les consommateurs. Comme bon nombre des changements à long terme sont encore en cours de formation, les entreprises ont la possibilité, si elles agissent maintenant, de contribuer à façonner la prochaine normalité. Trois pistes se dégagent de nos efforts pour former une vision holistique du nouveau consommateur post-COVID-19 :

  • La COVID-19 modifie le comportement des consommateurs dans tous les aspects de leur vie. Alors que les consommateurs se réfugiaient chez eux, l’adoption des nouveaux services numériques s’est faite à un rythme effréné. Outre les préoccupations croissantes en matière de santé et d’hygiène, la récession économique et le déclin de la consommation qui en découle, l’ampleur du changement dans la vie des gens est stupéfiante.
  • L’évolution générale des nouveaux comportements cache des variations importantes. Les comportements des consommateurs fluctueront probablement jusqu’à ce que nous atteignions la prochaine norme. Leur durée dépendra de toute une série de facteurs, notamment la satisfaction à l’égard des nouvelles expériences, la démographie, les infrastructures et la gravité de la récession.
  • Les entreprises doivent repenser la manière dont elles se connectent aux consommateurs et les endroits où elles le font. Elles doivent s’attendre à rencontrer des défis structurels et des bouleversements dans de multiples dimensions. La consommation globale diminue, le panier d’achat subit un changement important de composition et les consommateurs modifient leurs modes d’obtention d’informations.

Valeurs

Les comportements motivés par des valeurs personnelles, telles que la durabilité ou le désir d’interaction personnelle, sont susceptibles de varier dans leur taux d’adoption à long terme selon les pays et les régions, en fonction des infrastructures locales et d’autres conditions (voir l’exposition). Certains comportements qui semblent profondément ancrés aujourd’hui pourraient régresser. Par exemple, lorsque les restrictions seront assouplies, y aura-t-il un retour de bâton contre les expériences à distance et un désir de reconnexion physique ? L’accent mis sur la santé et l’hygiène, qui a conduit à une augmentation des plastiques à usage unique, a inversé une partie de l’orientation préexistante vers la durabilité. Cela durera-t-il ou les consommateurs en viendront-ils à considérer laCOVID-19 comme un signal d’alarme, un aperçu des conséquences potentiellement catastrophiques du changement climatique ?

Via McKinsey

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.