Les abonnements à Facebook sont-ils le nouveau coup de maître ?

Certains clubs sportifs vendent désormais du contenu sur les « abonnements de fans » de Facebook afin de générer des revenus perdus sur la vente de billets en pleine pandémie. En retour, ces clubs ont saisi une occasion durable de faire participer leurs fans, de créer des partenariats numériques et de renforcer leur retour sur investissement.

Nouvelle jeu

La pandémie ayant mis en pause les événements sportifs en direct, certains clubs sportifs, comme l’équipe de baseball des Savannah Bananas, ont eu recours à la vente de contenus exclusifs sur Facebook comme alternative aux détenteurs habituels de billets. Voici comment cela fonctionne :

  • Les fans – qui sont maintenant plus de 800 – paient 4,99 dollars par mois pour être un initié.

  • En retour, les initiés peuvent diffuser en continu le contenu exclusif publié par l’équipe sur leur page d’abonnement officielle sur Facebook.

  • Ce contenu comprend tous les matchs à domicile de l’équipe, des émissions de longue durée comme des documentaires sur le club et ses joueurs, et des séquences en coulisses, comme des interviews et des clips d’entraînement.

Jared Orton, président des Savannah Bananas, admet que ces abonnements ne compenseront pas toutes les ventes de billets perdues, mais « si nous sommes capables de générer 30 000 à 60 000 dollars à partir de ces ventes à terme, alors cela nous permet de réinvestir de l’argent dans le contenu ».

Long game

Si les abonnements des supporters sont apparus comme une solution temporaire au problème des événements sans retransmission en direct, certains pensent que les abonnements segmentés sont susceptibles de constituer l’avenir du sport. Par exemple :

  • Paul MacLeod, responsable du marketing de l’équipe de rugby professionnelle Warrington Wolves, a déclaré que son équipe s’aventurerait dans des partenariats avec des sponsors en tirant parti de leur public très ciblé et de leur inventaire numérique.
  • Grâce à ces données first party, le club peut travailler plus directement avec les sponsors pour montrer la portée et le retour sur investissement.
  • L’équipe de football espagnole FC Barcelone partage également cet avis et a commencé à tester le service en mars avant l’annulation des matchs de football.

En utilisant une base d’abonnés fidèles et de nombreuses possibilités de contenu numérique, les clubs de sport ont peut-être réussi un homerun avec un potentiel d’augmentation des revenus pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.