En utilisant du coton teint naturellement, l’artiste Sipho Mabona explore la transformation par l’origami

Sipho Mabona (auparavant) plie, crêpe et fronce des feuilles de coton pour former des œuvres d’art géométriques. L’artiste teint la matière poreuse avec des substances naturelles comme l’indigo et la Maclura tinctoria (mûre), ce qui crée des gradients organiques et modifie sa texture. Il utilise ensuite des plis Origami pour transformer la structure et la forme du coton, travaillant parfois en réponse à l’actualité. Par exemple, les pièces rouges (ci-dessous) sont une réponse à Black Lives Matter et « ont également une signification biographique pour moi, ayant un père qui était un activiste politique et réfugié d’Afrique du Sud », qu’il partage avec Colossal.

Alors que mes œuvres précédentes ont des surfaces monochromes lisses dans mon dernier travail, j’ai ressenti le besoin d’introduire un geste pictural et un élément de chance pour contrebalancer l’aspect géométrique strict des motifs de plis… L’Origami et la teinture naturelle sont des techniques rarement exploitées dans les beaux-arts qui ouvrent un champ intrigant de récits inexplorés.

Dirigez-vous vers Instagram pour vous plonger plus avant dans l’œuvre de coton plié de Mabona.

Via Colossal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.