Comment parler des livres que vous n’avez pas lus

Maria Popova à Brain Pickings avec de nombreuses citations et ses propres commentaires sur le livre de Pierre Bayard « Comment parler des livres que vous n’avez pas lus » et ce qu’il dit est génial. Je pourrais commencer à utiliser son « système de notation pour les différents niveaux de non-lecture et d’interprétation subjective » qui, d’une certaine manière, rappelle les quadrants connu-inconnu.


(Par l’intermédiaire de Jay Owens, qui est très perspicace).

« Comment parler des livres que vous n’avez pas lus » sur Amazon

Ce sujet tabou qui justifie la lecture non pas comme une dichotomie catégorique mais comme un spectre d’engagement avec la littérature de différentes manières, selon différentes dimensions – des livres que nous avons lus, des livres que nous avons écrémés, des livres dont nous avons entendu parler, des livres que nous avons oubliés, des livres que nous n’avons jamais ouverts. […]

Comme les personnes cultivées le savent (et, à leur grand dam, les personnes non cultivées ne le savent pas), la culture est avant tout une question d’orientation. Être cultivé, ce n’est pas avoir lu un livre en particulier, mais c’est pouvoir s’orienter dans les livres en tant que système, ce qui nécessite de savoir qu’ils forment un système et de pouvoir situer chaque élément par rapport aux autres. L’intérieur du livre est moins important que son extérieur, ou, si vous préférez, l’intérieur du livre est son extérieur, puisque ce qui compte dans un livre, ce sont les livres qui le côtoient. […]

La non-lecture n’est pas seulement l’absence de lecture. C’est une véritable activité, qui consiste à adopter une position par rapport à l’immense marée de livres qui vous protège de la noyade. Sur cette base, elle mérite d’être défendue et même enseignée. […]

Via Maria Popova à Brain Pickings

Plus → Jusqu’à présent, je n’ai fait qu’effleurer le livre d’Andy Matuschak « Why books don’t work » : ça a l’air intéressant. Aussi ; Shelf worth – comment le rayonnage est devenu le symbole du statut de 2020.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.