Facebook pourrait quitter l’Europe

Facebook et l’Union européenne s’affrontent devant les tribunaux au sujet du transfert des données des utilisateurs de l’autre côté de l’Atlantique. Si les régulateurs de données européens obtiennent gain de cause, Facebook affirme qu’il n’aura d’autre choix que de plier bagage et de quitter le continent. Il est difficile de croire que Facebook puisse faire face à cette menace, mais la bataille révèle à quel point les plateformes sociales dépendent de la collecte des données des utilisateurs.

Barrage de données

Facebook vient de tirer un coup de feu de l’autre côté de l’Atlantique, menaçant de fermer son application Facebook et Instagram en Europe, où elle compte 410 millions d’utilisateurs actifs.

Pourquoi ?

  • L’UE a adopté de nouvelles réglementations qui affectent la manière dont les données sont transférées de l’UE vers les États-Unis.
  • Le régulateur irlandais des données de l’UE, inquiet de la capacité de Facebook à garder des données privées du gouvernement américain, a exigé que la plateforme cesse de collecter des données sur les citoyens européens.
  • Facebook a déposé une déclaration sous serment devant la haute cour irlandaise pour contester cette décision.

Le géant de la technologie nie qu’il se retire d’Europe, mais affirme qu’il serait « simple » qu’il ne puisse plus y opérer.

Coupez l’arc-en-ciel

Facebook tente de jouer les protecteurs de la technologie, en affirmant que de nombreuses « entreprises, organisations et services » qui dépendent des transferts de données pour faire fonctionner leurs sociétés seront affectés par la décision de l’UE.

En réalité, l’UE s’attaque au modèle commercial de Facebook et de la plupart des plateformes sociales, où la collecte de données uniques peut être vendue aux annonceurs. Sans cette mine d’or, Facebook est gravement handicapé pour monétiser un continent entier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.