Moyennement saignant : les produits sans viande peuvent être étiquetés « hamburger » selon les règles de l’UE

Les politiciens européens ont rejeté vendredi une proposition de l’industrie de la viande visant à interdire les termes relatifs à la viande sur les produits non carnés, rapporte Aljazeera.

Les produits d’origine végétale qui ne contiennent pas de viande peuvent continuer à être étiquetés « saucisses » ou « hamburgers », ont déclaré vendredi les responsables politiques européens, qui ont rejeté une proposition soutenue par l’industrie de la viande visant à interdire ces termes.

Lors des votes sur les questions relatives aux produits agricoles, le Parlement européen a déclaré que les hamburgers dits « végétariens », les steaks de soja et les saucisses végétaliennes peuvent continuer à être vendus en tant que tels dans les restaurants et les magasins de l’Union.

La plus grande association d’agriculteurs d’Europe, le Copa-Cogeca, avait soutenu une interdiction, arguant que l’étiquetage des substituts végétariens avec des appellations évoquant la viande était trompeur pour les consommateurs.

À l’opposé du débat, un groupe de 13 organisations, dont Greenpeace et le Fonds mondial pour la nature, a exhorté les législateurs à rejeter les amendements proposés, arguant qu’une interdiction aurait non seulement exposé l’UE « au ridicule », mais aurait également porté atteinte à sa crédibilité environnementale.

Ils ont déclaré que la promotion d’une transition vers des régimes alimentaires plus à base de plantes est conforme à l’ambition de la Commission européenne de lutter contre le réchauffement climatique. La perte de la possibilité d’utiliser les termes « steak » ou « saucisse » pourrait rendre ces produits végétaux plus obscurs pour les consommateurs.

Après le vote, l’Organisation européenne des consommateurs, un groupe de coordination regroupant des associations de consommateurs, a félicité les députés européens pour leur « bon sens ».

« Les consommateurs ne sont en aucun cas trompés par un steak de soja ou une saucisse à base de pois chiches, tant qu’il est clairement étiqueté comme végétarien ou végétalien », a déclaré le groupe dans une déclaration. Des termes tels que « hamburger » ou « steak » sur les produits à base de plantes permettent simplement aux consommateurs de savoir beaucoup plus facilement comment intégrer ces produits dans un repas ».

Avec Greenpeace, le groupe a regretté que les politiciens aient accepté de nouvelles restrictions sur la dénomination des produits alternatifs ne contenant pas de produits laitiers. Des termes tels que « lait d’amande » et « yaourt de soja » sont déjà interdits en Europe après que la cour suprême du bloc ait décidé en 2017 que les produits purement végétaux ne peuvent être commercialisés en utilisant des termes tels que lait, beurre ou fromage, qui sont réservés aux produits animaux.

Via Aljazeera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.