Les gens portent des masques plus sales que ce que l’on croyait possible

Cette enquête peut vous donner des idées.

Le fait de porter à nouveau son masque est-il la mauvaise habitude d’hygiène de notre époque ? Une enquête commandée par l’entreprise de technologie textile Livinguard révèle que oui côté américain (mais nous sommes certainement pas exemplaires). Et c’est pire que vous ne le pensiez :

  • 79 % des Américains ne lavent pas leurs masques en tissu après chaque utilisation
  • 43% les lavent chaque semaine
  • 8% ne les lavent pas du tout
  • 68% réutilisent les masques à usage unique

En d’autres termes, tous ces masques que vous voyez partout sont sales, sales, sales, sales. Le tissu humide est un terrain propice à la prolifération des bactéries et peut également être porteur de virus vivants. Il n’est donc pas mauvais de changer de masque après quelques heures. Vous savez comment vous changez de vêtements et de sous-vêtements après avoir fait de l’exercice ? Faites-le aussi avec votre visage. C’est le même concept.

Pour mémoire, les directives de la Clinique Mayo suggèrent de laver les masques au moins après chaque journée d’utilisation. (Le CDC est moins précis dans ses directives, suggérant « régulièrement« ).

Avant la pandémie, Livinguard était spécialisée dans les textiles antimicrobiens utilisés dans les boulangeries et les produits d’hygiène féminine. Depuis, l’entreprise s’est tournée vers les produits de protection COVID-19. Plutôt que d’essayer de changer les habitudes des consommateurs, elle a intégré la mauvaise hygiène américaine dans sa propre gamme de masques, qui, selon elle, ne nécessitent qu’un lavage hebdomadaire à la main.

L’enquête de Livinguard auprès de 1 006 adultes américains a été menée par une société de recherche indépendante au début du mois d’octobre. Vous pouvez consulter les résultats complets ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.