Wise Charlie : Explorer les modèles mentaux

Un autre jeu de cartes pour faire marcher votre cerveau : « Les modèles mentaux sont de grandes idées issues de grandes disciplines, comme les affaires, la psychologie, les sciences, l’ingénierie, etc. Une bonne compréhension des concepts clés des différentes disciplines vous aidera à poser les bonnes questions. Si vous voulez être un penseur de classe mondiale et un meilleur leader, vous devez développer un esprit capable de sauter les frontières d’une discipline à l’autre ».

WiseCharlie

Tradeoff

Économie

Un renoncement à une chose en échange d’une autre. L’objectif est de trouver le compromis qui produira les résultats les plus souhaitables.

  • Scénario 1 : un étudiant est confronté au choix suivant : soit il obtient un stage qui lui rapportera gros après l’obtention de son diplôme, soit il reporte son stage à une date ultérieure afin de faire l’expérience de la vie universitaire.
  • Scénario 2 : mettez une guimauve devant un enfant, dites-lui qu’elle peut en prendre une deuxième si elle peut passer 15 minutes sans manger la première, puis quittez la pièce. Enseigner le compromis entre les gains à court et à long terme est souvent un jeu dans le cadre de l’éducation des enfants.

Qu’est-ce qu’un compromis ?

Toute décision comporte des compromis : lorsque vous choisissez de faire une chose, cela signifie que vous choisissez de ne pas en faire une autre. Certaines situations ont deux résultats souhaitables ou plus. Il arrive que tous les résultats ne puissent être atteints ensemble : il y aura des pertes et des gains pour chacun d’entre eux. Vous devez trouver le compromis qui produira le résultat le plus souhaitable.

Analyse approfondie

Il n’y a pas de solutions. Il n’y a que des compromis. – Thomas Sowell

L’économie vous apprend que faire un choix signifie renoncer à quelque chose. – Russ Roberts

La stratégie consiste à faire des choix, des compromis ; il s’agit de choisir délibérément d’être différent. – Michael Porter

La valeur de ce à quoi nous devons renoncer pour choisir autre chose. Comme pour tout autre coût, l’objectif est de le minimiser. Les coûts d’opportunité sont très réels. Un élément central de l’économie est la valeur temporelle de l’argent, ce qui signifie que l’argent d’aujourd’hui vaut plus que l’argent de demain. Sur le plan économique, cette relation est entièrement basée sur les coûts d’opportunité.

Dans les décisions situationnelles, il faut donner quelque chose. En d’autres termes, un compromis est atteint lorsqu’une chose augmente, l’autre doit diminuer. Par exemple, une pièce pleine d’objets ne peut contenir qu’un certain volume de choses. Pour qu’elle puisse en contenir davantage, il faut enlever quelque chose. De telles limites sont connues dans de nombreuses disciplines telles que la physique, l’économie et la biologie.

Cela s’avère utile pour prendre des décisions stratégiques. C’est une tactique que de nombreux dirigeants utilisent. Par exemple, une compagnie énergétique doit-elle continuer à produire plus de pétrole pour répondre à la demande mondiale tout en nuisant à l’environnement ? Ou doit-elle introduire une technologie plus verte ? Mais elle devra supporter plus de risques car elle pourrait ne pas perdre d’argent parce qu’une technologie verte fiable n’existe pas encore à grande échelle. Ce type d’exemples est couramment demandé lorsque les dirigeants prennent des décisions. Chaque décision présente un avantage et un inconvénient. La décision qui présente le moins d’inconvénients et le plus d’avantages est celle que le dirigeant doit prendre.

  • Devriez-vous investir dans une obligation ou une action ?
  • Devriez-vous aller à l’école ou non ?
  • Devriez-vous étudier l’ingénierie ou l’art ?
  • Devriez-vous acheter une petite ou une grande voiture à faible consommation de carburant ?
  • Devriez-vous travailler de longues heures ou de courtes heures ?
  • Devriez-vous travailler davantage ou passer du temps avec les enfants ?
  • Devriez-vous cuisiner à la maison pour économiser de l’argent ou manger au restaurant ?

Nous sommes souvent confrontés à ce genre de compromis. Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre, et c’est pourquoi nous les évitons. Nous ne pouvons choisir qu’un côté, donc nous concentrer sur celui qui nous récompense le plus, c’est là que nous devons dépenser notre énergie. Il est normal de faire des sacrifices lors des compromis.

Les gagnants acceptent de travailler dur. Ils aiment la discipline, le compromis qu’ils font pour gagner. Les perdants, en revanche, y voient une punition. Et c’est là que réside la différence. – Lou Holtz

Lorsque nous choisissons d’optimiser un choix, cela signifie que nous sous-optimisons un autre choix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.