La bibliothèque solidaire : partagez vos livres

Groupe Facebook initié lors du 1er confinement, 2 000 nouveaux adhérents se sont ajoutés pour ce second confinement. Le principe : chaque membre (chercheurs, étudiants, enseignants et même curieux) met à contribution sa bibliothèque personnelle dans le but d’aider initialement les chercheurs et les étudiants.

Lancé par Eugène Ascifer (un pseudonyme), chargé de TD en archéologie à la Sorbonne, et des amis, le groupe qui avait pour ambition première l’entraide entre collègues connaît rapidement un grand succès, c’est plusieurs milliers de membres qui s’y ajoutent chaque jour (+ de 60 000 fin avril) et l’activité du groupe n’a pas décru avec la réouverture (temporaire) des bibliothèques.

Pour tous ceux et celles qui ont poussé un peu les études, les livres de spécialité sont rares et très chers.

Forte de son succès, la Bibliothèque Solidaire a dû instaurer une organisation pour s’y retrouver avec des rubriques dédiées à chaque discipline et un tri par hashtag. Une très riche base de données.

Quels sont les sujets de prédilection des bibliothécaires solidaires ? L’histoire :  1 803 publications ; la philosophie : 1 315 publications, puis la sociologie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.