Ce jeu vous met au défi d’arrêter une pandémie, et il peut vous briser l’esprit

Depuis son premier lancement pour l’iPhone en 2012, le monde a une fascination morbide pour Plague Inc. Le jeu vous met aux commandes d’une pandémie mondiale – en tant que bactérie ou virus individuel – et vous en modifiez les caractéristiques pour la rendre aussi virulente et mortelle que possible. Au cours d’une simulation de jours, de mois et d’années, vous la voyez se propager sur une carte du monde dans le but de détruire l’humanité tout entière.

Le jeu a été téléchargé 85 millions de fois et figure régulièrement en tête des classements de l’App Store, notamment lors d’épidémies de santé publique comme celle d’Ebola en 2014. Et aussi sombre et profitable que soit le jeu (vous pouvez payer pour débloquer de nouveaux pouvoirs pour votre agent pathogène), le CDC en a fait l’éloge, affirmant qu’il sensibilise aux pandémies. A titre anecdotique, je suis d’accord. Ce qu’on apprend en jouant à Plague Inc. a jeté les bases de la compréhension de la COVID-19, de ses liens avec les animaux, de sa transmission par voie aérienne, de sa capacité à se propager par avion, de sa capacité de survie sous différents climats, de sa propagation exponentielle, de son objectif inébranlable d’infecter le plus grand nombre d’humains possible.

Aujourd’hui, après près d’un an de travail en réponse à la pandémie COVID-19, l’équipe de Plague Inc., Ndemic Creations, a lancé un nouveau mode qui change complètement le jeu. Au lieu de jouer le rôle d’un agent pathogène rebelle, vous essayez de créer un remède. Vous êtes essentiellement l’Organisation mondiale de la santé ou les Centers for Disease Control and Prevention, mais avec plus de pouvoir. Vous pouvez engager des conseillers, investir dans la production d’équipements de protection individuelle (EPI), étendre les tests, effectuer la recherche des contacts, construire des hôpitaux de triage, mener des campagnes publicitaires pour promouvoir le lavage des mains et imposer la distanciation sociale. Vous pouvez même mener des campagnes de propagande, en assurant au monde que tout va bien, même si des dizaines de millions de personnes sont infectées.

Le jeu ne rassure pas vraiment.

« Mon premier tour ne dure pas longtemps. Je consacre toutes mes premières ressources à la recherche sur les vaccins, au détriment de la distribution d’EPP et de la promotion de la distanciation sociale. Je me dis que je peux devancer les infections en mettant tout en œuvre pour trouver un remède. Mais alors que la pandémie se propage de manière incontrôlée, je réalise la sombre ironie de mon erreur. Inconsciemment, j’avais essayé la même tactique que l’administration Trump, en essayant d’accélérer la pandémie dans le cadre de l’opération Warp Speed.

Avec des centaines de millions de personnes infectées, il est trop tard pour distribuer du désinfectant pour les mains. J’utilise donc mon autorité pour fermer le monde, un continent à la fois, ce qui ralentit un peu les choses, jusqu’à ce que la société se révolte. Je n’ai pas les moyens de payer les gens qui sont obligés de rester à la maison, une option réelle offerte par le jeu. Encore une fois, cela semble étrangement familier à la façon dont notre propre pays gère la COVID-19, en ne fournissant pas de revenus aux personnes mises en quarantaine. » raconte le journaliste de Fastcompany.

Plague

Plague Inc. donne une nouvelle appréciation du travail de nos responsables de la santé qui tentent de contenir la pandémie, mais cela alimente ma colère contre le GOP qui bloque une réponse COVID-19 appropriée et transforme la survie humaine en une question partisane. Et j’espère que certaines des 85 millions de personnes qui ont téléchargé Plague Inc. jusqu’à présent pourront en tirer cette même vérité. Nous savons maintenant que nous allons guérir COVID-19, mais nous avons perdu bien plus de vies qu’il n’en fallait en cours de route.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.