Il n’y a pas d’ennemi dans l’éternité

Sarah écrit une excellente newsletter sur les questions liées au climat. Dans un numéro récent, elle explique que la lutte pour le climat est un « combat de toujours« . Aucun d’entre nous n’arrivera à un point où il pourra revendiquer une « victoire » et passer à d’autres problèmes. « Il y a quelques semaines, une collègue plus jeune a mentionné que beaucoup de ses pairs s’étaient déjà résolus au fait que la crise climatique serait l’effort de toute leur vie. Quand j’avais son âge, ma plus grande préoccupation était de savoir si je pouvais aller danser toute la nuit et arriver en classe le matin. Se réconcilier avec l’idée de l’urgence éternelle à 22 ans est un courage presque insondable. C’est aussi de la prescience ».

Tom Rand appelle la crise climatique notre urgence éternelle. Cela semble horrible. C’est comme courir un ultramarathon encore et encore pour toute l’éternité, avec une pastèque beurrée sur le dos. Mais quand on s’y penche, on se rend compte que c’est la seule façon de décrire ce qui se passe. « Le climat est un problème auquel je vais passer ma vie à faire face« . Les Mean Greens vont aller et venir, tout comme mes douleurs aux genoux vont et viennent. La clé, c’est de vivre avec, de continuer à pousser et de continuer à pratiquer mon cabbage patch.

Via MVP

1 commentaire sur “Il n’y a pas d’ennemi dans l’éternité”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.