♛ Sur l’authenticité des échecs dans le jeu de la Dame

« La plupart des parties n’étaient pas difficile, mais le plus grand défi était la dernière partie, parce que la dernière partie est juste, c’est une partie complète. Et le problème, c’est que la dernière partie devait être jouée par le jeu de la Dame » :

Cet entretien avec Garry Kasparov, l’un des meilleurs joueurs d’échecs de tous les temps et conseiller de la série, vaut particulièrement la peine d’être lu. Il parle ici du choix d’une vraie partie qui sera jouée comme finale de la série (spoilers) :

« La plupart des parties n’étaient pas difficiles, mais le plus grand défi était la dernière partie, parce que la dernière partie est juste, c’est une partie complète. Et le problème, c’est que le dernier match devait être joué par la Dame. Bien sûr, je pourrais reprendre des parties d’autres ouvertures, mais ce serait tout à fait contraire à l’esprit du livre. Comment ai-je trouvé une bonne partie qui sera jouée pendant une quarantaine de coups ajournés dans une situation compliquée ? Et puis vous avez cet élément très important de Benny et son équipe qui appellent de New York. Cela signifie que la position devait être compliquée. J’ai trouvé quelques parties et j’en ai pris une : Patrick Wolff contre Vassily Ivanchuk, Interzonal de Bienne, 1993. Wolff m’a envoyé une note quelques jours après la sortie de l’émission : « Je reconnais le jeu. » C’était un jeu assez obscur. Il m’a dit : « Garry, comment diable l’as-tu trouvé ? » J’ai répondu : « J’avais certains paramètres, le nombre de pièces restantes, donc en gros, je me suis retrouvé avec 700 jeux. » Ce n’est pas parfait, parce que ce n’est pas exactement aussi compliqué que je le veux, mais cela correspond à la description du livre : partie ajournée, position compliquée. Et même avec tout ce grabuge, il pousse la tour. La tour est piégée au centre. J’ai conservé la plupart de la description du jeu et je pense que cela a aidé, parce que c’est un point culminant, et le point culminant est quelque chose dont les gens se souviennent toujours. »

Via Slate

Et moi ça m’a donné envie de me remettre aux échecs !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.