Une liste de lectures de théories-fictions

Qu’est-ce que la théorie-fiction ? En bref, c’est l’intersection de la théorie et de la fiction, et aussi la « dissolution de l’opposition elle-même » (Fisher 1999, p 156). Dans ce style hybride, la théorie est arrachée de son piédestal, le pouvoir réel de la fiction est affirmé, et les deux sont libérés des hautes formes de l’académie.

Quelle que soit la théorie-fiction, les œuvres énumérées ici ont émergé de lieux disparates pour de multiples raisons : certaines sont motivées par la frustration face à une théorie académique édulcorée, d’autres par les pouvoirs prophétiques de la fiction, et d’autres encore par un mépris agressif de toute forme établie. Récemment, Simon Sellars a très bien exposé la question : « Je ne pense pas que la théorie-fiction soit un genre, [elle] est plutôt une attitude […] Le monde est si chaotique qu’aucune théorie globale ne peut espérer l’expliquer. Donc, la forme elle-même fuit et se fissure« .

Le but ici est de localiser ces fuites, et de donner un aperçu de l’interzone entre deux formes établies. La première moitié de la liste traite des titres théoriques qui utilisent des formes fictives, tandis que la seconde moitié est une fiction au contenu théorique. Les sections du milieu occupent un espace entre les deux, y compris les textes dont la « théorie-fiction » est issue en tant que concept. Les subdivisions sont bien sûr provisoires, et beaucoup de titres auraient pu être placés ailleurs.

Théorie poétique (Théorie qui met en avant son artifice)

Søren Kierkegaard – La peur et les tremblements (1843)
Georges Bataille – Visions de l’excès : Ecrits choisis, 1927-1939 (1985)
Theodor Adorno – Minima Moralia (1951)
Paul Virilio – Vitesse et politique (1977)
Maurice Blanchot – L’écriture du désastre (1980)
Gilles Deleuze & Felix Guattari – Mille Plateaux (1980)
Jacques Derrida – La carte postale (1980)
Simone Weil – Une Anthologie (1986)
Jean Baudrillard – L’extase de la communication (1987)
Lawrence Rainey, et autres – Futurism : An Anthology (2009)
Thomas Ligotti – La conspiration contre la race humaine (2010)
Villem Flusser & Louis Bec – Vampyroteuthis Infernalis (2012)
Claudia Rankine – Citoyen : Une lyrique américaine (2014)
Dawn Ades, et al – The Surrealism Reader (2015)
Donna Haraway – Manifestly Haraway (2016)

Théorie narrative (Théorie racontée à travers la forme narrative)

Lucrèce – Sur la nature de l’univers (55 av. J.-C.)
Kamo no Chōmei – Notes de ma cabanne (1212)
Moïse de León – Le Zohar (1305)
Friedrich Nietzsche – Ainsi parlait Zarathoustra (1891)
Pierre Klossowski – Nietzsche et le cercle vicieux (1969)
Walter Benjamin – Rue à sens unique et autres écrits (1970)
Hélène Cixous – Le troisième corps (1970)
Klaus Theweleit – Male Fantaisies (1977)
Luce Irigaray – Marine lover of Friedrich Nietzsche (1980)
Manuel De Landa – Mille ans d’histoire non linéaire (1997)
Catherine Keller – Face of the deep (2003)
Michel Serres – Biogée (2012)
Anna Lowenhaupt Tsing – Le champignon de la fin du monde (2015)

Theorie-Fiction Cybernetique

(La théorie-fiction comme battage culturel)

J D Bernal – Le monde, la chair et le diable (1929)
Stanisław Lem – Summa Technologiae (1964)
Nick Land – Noumena modifié : Écrits collectés 1987-2007 (2011)
Arthur Kroker – SPASM (1993)
Orphan Drift – Cyberpositive (1995)
CCRU – Ecrits 1997-2003 (2015)
Kodwo Eshun – Plus brillant que le soleil (1998)
Sadie Plant – Zéros + Ones (1998)
Mark Fisher – Flatline Constructs (1999)
Reza Negarestani – Cyclonopedia (2008)
Edward Keller, et autres – Leper Creativity : Cyclpedia Symposium (2012)
Robin Mackay & Armen Avanessian – #ACCELERATE (2014)
Baylee Brits, et autres – Aesthetics After Finitude (2016)
Benjamin H Bratton – Dispute Plan to Prevent Future Luxury Constitution (2016)
Cergat – Earthmare (2017)
Nicola Masciandaro – Sacer (2017)
Elizabeth Sandifer – Neoreaction a basilisk (2017)

Sci-Phi (Fiction basse, théorie haute)

Ueda Akinari – Contes du clair de lune et de la pluie (1776)
William Burroughs – La machine douce (1961)
Arkady & Boris Strugatsky – Difficile d’être un Dieu (1964)
Ursula K Le Guin – La main gauche de la nuit (1969)
Monique Wittig – Les Guérillères (1969)
J G Ballard – L’exposition sur l’atrocité (1970)
Angela Carter – Les machines à désir infernales du docteur Hoffman (1972)
Thomas Pynchon – L’arc-en-ciel de la gravité (1973)
Samuel R Delany – Triton (1976)
Giorgio De Maria – Les vingt jours de Turin (1977)
Philip K Dick – VALIS (1981)
William Gibson – Neuromancien (1984)
Kathy Acker – L’Empire des insensés (1988)
Umberto Eco – Le pendule de Foucault (1988)
Octavia Butler – Xénogenèse (1989)
Christine Brooke-Rose – Amalgamemnon (1994)
Alexis Pauline Gumbs – M-Archive : Après la fin du monde (2018)

Fiction théorique (1 : La fiction comme théorie)

Margaret Cavendish – The Blazing World (1666)
Laurence Sterne – La vie et les opinions de Tristram Shandy, Gentleman (1767)
Denis Diderot – Jacques le Fataliste (1796)
Thomas Carlyle – Sartor Resartus (1836)
Samuel Butler – Erewhon (1872)
Alfred Jarry – Exploits et opinions du Dr Faustroll, pataphysicien (1911)
Franz Kafka – La Grande Muraille de Chine (1931)
Virginia Woolf – Les vagues (1931)
James Joyce – Finnegan’s Wake (1939)
Robert Musil – L’homme sans qualités (1943)
Samuel Beckett – L’innommable (1953)
Jorge Luis Borges – Labyrinthes (1962)
Italo Calvino – Villes invisibles (1972)
Eva Figes – Lumière (1983)
William Gaddis – Agapē Agape (2002)
Olga Tokarczuk – Flights (2007)
Eimear McBride – Une fille est une chose à moitié formée (2013)
Laurent Binet – La 7e fonction de la langue (2015)
Anne Garreta – Sphinx (2015)
Joanna Walsh – Les mondes de la fin du monde (2017)

Fiction théorique (2 : l’auto-écriture comme théorie)

Saint-Augustin – Les Confessions (400)
Michel de Montaigne – Essais (1580)
Clarice Lispector – Agua Viva (1973)
Georges Perec – W, ou la mémoire d’enfance (1975)
Roland Barthes – Un discours d’amoureux (1977)
Fernando Pessoa – Livre de l’inquiétude (1982)
W G Sebald – Les anneaux de Saturne (1995)
Svetlana Alexievich – La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse (1997)
Chris Kraus – I Love Dick (1997)
Sara Ahmed – Queer Phenomenology (2006)
Virginie Despentes –  King Kong Theorie (2006)
Paul B Preciado – Testo Junkie (2008)
Laura Oldfield Ford – Savage Messiah (2011)
Maggie Nelson – Les Argonautes (2015)
Simon Sellars – Applied Ballardianism (2018)

Fiction théorique (3 : Poésie et pièces de théâtre comme théorie)

William Blake – Le livre d’Urizen (1794)
Sarah Kane – Pièces de théâtre complètes (2001)
Jena Osman – The Network (2010)
Keston Sutherland – Les Odes à TL61P (2013)

De quoi lire pour les prochaines années !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.