Hyperland, Intermedia et le Web qui n’a jamais été

Oh, le monde qui aurait pu être ! Un voyage dans le passé, à travers divers projets hypertextes des années 80 et 90, un documentaire de Douglas Adams, Douglas Englebart, Ted Nelson, et plus de détails avec Nicole Yankelovich sur IRIS et la vision d’Intermedia.

Le cyberespace qu’Adams imagine n’est même pas en ligne. Il s’agit plutôt de quelque chose qui n’a jamais vraiment existé : un cadre ouvert permettant de se déplacer dans un ensemble de connaissances, en se pliant aux curiosités d’un voyageur pionnier. […]

Intermedia a proposé que toutes ces activités puissent être reliées. Comme son nom l’indique, Intermedia était au pluriel : il comprenait InterText, un traitement de texte, InterDraw, un outil de dessin, Interpix, pour regarder des images scannées, InterSpect, un visualiseur d’objets en trois dimensions, et InterVal, un éditeur de ligne de temps. Ensemble, ces cinq applications formaient un environnement d’information, un logement flexible pour tout corpus de documents qu’un universitaire pourrait vouloir consulter. […]

Cinq ans avant l’arrivée du World Wide Web, Intermedia a donné à ses utilisateurs la possibilité de créer des hyperliens entre leurs propres documents. Considérés dans leur ensemble, ces liens formaient un « Web » Intermedia. Distinct du Web tel que nous le connaissons aujourd’hui, un Web intermédia était une carte des chemins. […]

« Il y avait tous ces opposants, mais je pense qu’aucun d’entre nous n’a jamais douté que ce que nous faisions était l’avenir. Et il s’est avéré que c’était le cas. »

Voir tous les documents ici : https://www.are.na/claire-l-evans/hypertext-history-intermedia

 

Via Are.na

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.