La France donne son feu vert aux soldats bioniques

L’armée française a reçu le feu vert pour développer des soldats bioniques résistant à la douleur et au stress et dotés d’une puissance cérébrale supplémentaire grâce à des implants de micropuces.

L’approbation a été donnée par le comité d’éthique du ministère des forces armées, qui a déclaré dans un rapport que la France devait suivre les pays qui travaillaient déjà à la production de super-soldats.

Le comité a donné des détails sur certains axes de recherche, notamment les pilules pour maintenir les troupes éveillées pendant de longues périodes et la chirurgie pour améliorer l’audition. D’autres domaines du « champ d’étude » concernent les implants qui libèrent des substances anti-stress ou « améliorent la capacité cérébrale ».

L’article de The Atlantico fait un peu froid dans le dos quand même.

Jean-Christophe Noël, chercheur associé à l’IFRI, a fait paraître en septembre dernier un rapport intitulé « A la recherche du soldat augmenté », qui est disponible gratuitement sur le site de l’IFRI : ici en PDF

Longtemps cantonnée au champ de la science-fiction, la perspective d’un combattant aux ressources physiques et cognitives transformées par la technologie afin d’accomplir des performances extrahumaines dans le cadre d’un usage militaire semble de moins en moins éloignée de la réalité.

couv_fs_99_page_1.jpg

Il s’incarne actuellement dans l’avènement d’un « soldat connecté » qui utilise ses sens pour savoir ce qui se déroule dans des lieux hors d’atteinte dans des conditions normales. Cette augmentation n’est toutefois pas générale. En dépit d’avancées certaines dans de nombreux domaines technologiques, elle ne s’étend pas encore aux secteurs de la mobilité et de la protection. Par ailleurs, ces avancées se limitent pour l’instant à des techniques d’augmentation sur le corps, ce qui limite leur aspect original et novateur. Le soldat augmenté du futur n’émergera vraiment qu’avec des progrès sensibles dans le domaine des sciences de la vie et l’introduction de techniques nouvelles d’augmentation dans le corps du soldat.

Voici quelques captures d’écran du rapport qui m’ont paru les plus fous :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.