Une maison parfaitement circulaire se cache au fond de la forêt polonaise

Le Studio d’architecture Przemysław Olczyk Mobius Architekci a conçu une maison en bois en forme de cercle, située au cœur des forêts polonaises, rapporte Wallpaper.

Au cœur d’une épaisse forêt dans le comté de Varsovie, une maison inhabituelle et circulaire jaillit des pins. La maison est une résidence privée conçue par le studio d’architecture Przemysław Olczyk Mobius Architekci, basé à Varsovie et Cracovie. Construite en bois – un clin d’œil à la nature environnante – et créée dans un plan en forme de cercle parfait, cette maison se distingue et en même temps se fond dans son environnement.

Profitant d’une clairière sablonneuse parmi les arbres, le client, un investisseur, amateur d’art et collectionneur, a invité le cabinet d’architecture à composer une maison au milieu de la nature verte près du village d’Izabelin. Le cahier des charges décrivait une maison qui « faisait allusion à des espaces de galerie », de sorte que l’équilibre entre le volume, la lumière et les géométries était la clé de la solution qui concilie l’intimité d’une maison et la grandeur d’une institution culturelle.

Visant une première impression forte, les architectes ont conçu le bâtiment sur une empreinte circulaire. « La maison n’est pas très grande, mais elle pourrait bien impressionner par son échelle extérieure« , expliquent-ils.

La structure est faite de béton armé revêtu de panneaux de bois d’okoumé, qui créent un dialogue avec la forêt de pins. « Je voyais la maison comme un gros morceau de tronc d’arbre. La conception par réduction ressemblait à la découpe de poches de pièces et à des alcôves vitrées, semi-privées et confortables dans le bois« , explique Przemek Olczyk, le fondateur du studio.

À l’intérieur, la maison présente une disposition spatiale traditionnelle avec des espaces de vie communs au rez-de-chaussée, s’ouvrant sur les environs par de grandes fenêtres, des étendues de verre et des terrasses. À l’étage se trouvent les chambres de la maison, ainsi qu’une salle familiale plus informelle. Un remarquable escalier blanc et sculptural relie les deux étages.

L’espace intérieur rappelle une galerie d’art privée, sensible à la beauté de la nature et conçue en harmonie avec elle », poursuivent les architectes. Les salles privées, quant à elles, « se caractérisent par un jeu sophistiqué avec des matériaux naturels ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.