Après l’alarmisme climatique

David Wallace-Wells n’est pas connu comme étant le commentateur le plus positif sur le climat, il est donc à la fois surprenant et… plus crédible ( ?) lorsqu’il propose quelque chose comme un point de vue plein d’espoir sur le sujet. L’essentiel est probablement le suivant : « les récentes mesures climatiques ont apparemment abaissé le plafond du réchauffement possible au cours de ce siècle, de longs délais ont relevé le plancher« . Cela signifie que, grâce à la baisse du prix des énergies renouvelables, à l’augmentation presque aussi rapide du nombre de mines de charbon annulées, au pic pétrolier et aux mesures sérieuses prises par quelques pays, États et villes, certains des pires scénarios semblent avoir été esquivés. Grâce à de nouvelles politiques accélérées (rendues possibles ?) par la pandémie, les scénarios les plus pessimistes sont désormais plus accessibles, bien qu’ils restent difficiles à réaliser. C’est une longue lecture et tout n’est pas rose (« le réchauffement dans le Sud, dit Kolbert, sera « une catastrophe totale »), mais dans une semaine où les nuages se sont un peu dissipés, c’est le thème.

C’est comme si nous avions atterri sur une autre planète, avec un climat différent, et que nous essayions maintenant de déterminer quels aspects des civilisations que nous avons apportées avec nous peuvent survivre à ces nouvelles conditions, ce qui devra être adapté et ce qui sera abandonné. […]

Ces modèles suggèrent qu’un réchauffement non atténué pourrait coûter au PIB mondial plus de 20 % de sa valeur d’ici la fin du siècle ; en limitant le réchauffement à deux degrés, le changement climatique tuerait encore autant de personnes chaque année que le COVID-19. On ne fait pas de l’adaptation en plus de cela, a déclaré M. Hsiang. Ces chiffres reflètent déjà l’adaptation. […]

C’est ce que veulent dire les défenseurs du climat lorsqu’ils parlent de gérer une « transition juste » et, ces dernières années, ils ont abordé l’épineux sujet de l’adaptation à travers le langage de la justice climatique : Qui est protégé ? Qui est exposé ? À quel prix ? Et à qui ?

Via NYMag

Suivez Sentiers pour la sélection de contenus dont cet article est issu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.