Pour les éditeurs, SPAC signifie EXIT

Les sociétés de médias numériques comme Buzzfeed et Vox se tournent vers les SPAC (sociétés d’acquisition à vocation spécifique) pour offrir une rampe de sortie aux premiers investisseurs… et les SPAC se tournent vers elles. Alors que les revenus publicitaires des éditeurs numériques sont dérisoires par rapport aux revenus publicitaires des géants de la technologie, l’intérêt des SPAC montre que les investisseurs peuvent également être intéressés par des investissements calmes et durables, plutôt que de s’engager dans la frénésie nourrissante des introductions en bourse de plusieurs milliards de dollars qui ont fait la une des journaux en 2020.

SPAC, c’est tout

Pour les entreprises de médias numériques, 2020 a commencé par un « trou noir » publicitaire qui a fait disparaître 20 à 30 % des recettes publicitaires et s’est terminé par l’émergence de chevaliers blancs de la SPAC à la recherche d’entreprises matures à acquérir.

  • Réactualisation : Les SPAC sont des sociétés à chèque en blanc qui achètent des sociétés dans le but de les rendre publiques.
  • Après des années de croissance stagnante, Bustle Digital Group, Group Nine, Vox Media, Vice Media et Buzzfeed envisagent tous de s’introduire en bourse par le biais d’une SPAC.

Mais avant cela, les initiés pensent qu’il y aura une consolidation importante. Le PDG de Bustle, Bryan Goldberg, « ne serait pas surpris que cinq se transforment en trois ». Group Nine a en fait créé sa propre SPAC, et il pourrait cibler d’autres plateformes comme Buzzfeed pour les acquérir avant de fusionner avec Group Nine lui-même et de s’introduire en bourse.

 

L’échelle vers les étoiles

Les analystes ont dit pendant des années que les revenus publicitaires finiraient par quitter la télévision pour les éditeurs numériques (autres que les autres trous noirs que sont Google, Facebook et Amazon), et la fin de 2020 leur a finalement donné raison.

  • L’année dernière, les dépenses publicitaires numériques ont augmenté de 10 %, tandis que les dépenses publicitaires de la télévision linéaire ont chuté de 16 %.
  • Vox, Buzzfeed et Bustle ont tous terminé l’année avec des bénéfices.

 

Alors que certains restent optimistes quant au fait que les SPA ne font qu’acquérir des sociétés qui ne sont pas assez prospères ou évolutives pour être introduites en bourse par leurs propres moyens, d’autres voient la montée des SPA comme des investisseurs cherchant à marquer des points avec des doublons durables… par opposition à la frénésie nourrissante des « homeruns » de premier ordre. Et c’est quelque chose dont les premiers investisseurs peuvent être très reconnaissants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.