Les jeunes Britanniques ont une vision mature de la mort

Au Royaume-Uni, la génération Z fait preuve d’une plus grande ouverture et d’une plus grande maturité face à la mort, ce qui marque une différence significative par rapport aux données démographiques plus anciennes.

Selon une étude réalisée par Aura – une plateforme qui permet aux personnes en fin de vie de laisser un héritage à leurs proches – la génération Z a quatre fois plus de chances que les baby-boomers de planifier leur vie et de faire des listes de choses à faire avant de mourir. De même, les membres de la Génération Z ont quatre fois plus de chances de parler de leur mort à leur famille. Les médias sociaux et les communautés en ligne semblent faciliter ce changement de mentalité.

Paul Jameson, fondateur d’Aura, déclare : « Malgré son caractère inévitable, la mort a toujours été l’éléphant de la société dans la pièce. La suppression des pensées et des sentiments est préjudiciable pour les individus et les proches, mais il semble que Covid commence à changer cela ».

Lla planification de la fin de vie fait désormais partie des conversations sur le bien-être et suscite des attitudes plus progressistes à l’égard des funérailles.

Via LSNGlobal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.