La terre sous un angle intéressant

Venez pour les magnifiques images satellites, restez pour la conclusion philosophique sur le partage des connaissances. Plus sérieusement, Robert Simmon montre, à travers de multiples exemples, la valeur des vues obliques par rapport aux vues « nadir » ou de type cartographique auxquelles nous sommes habitués.

Mais pour moi, l’aspect le plus intéressant de l’imagerie oblique est la façon dont elle révèle la forme d’un paysage et agit comme un pont entre notre expérience vécue et les données abstraites. […]

Le lien entre ce que nous voyons du point de vue familier du sol et la nouvelle perspective descendante d’une vue satellite est ce qui rend l’imagerie oblique si puissante. De même, la présentation de nouvelles informations dans le contexte de connaissances préexistantes est un élément essentiel pour communiquer avec succès des idées peu familières. Dans la communication scientifique et la visualisation des données, il est essentiel d’utiliser ce qui est familier pour établir un pont vers le roman. […]

Dans votre propre discipline, essayez de trouver les exemples qui relient le tangible à l’intangible, le quotidien à l’exotique, et le connu à l’inconnu.

Voir aussi →. Voir aussi le Nightingale du Journal of the Data Visualization Society, Understanding Map Projections.

Via Medium

Suivez Sentiers pour la sélection de contenus dont cet article est issu.

1 commentaire sur “La terre sous un angle intéressant”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.