Le Danemark construit la première île artificielle au monde remplie d’éoliennes géantes

De nouvelles innovations en matière d’éoliennes et d’ambitieux projets de nouvelles énergies prouvent que l’éolien offshore pourrait faire du vent une source importante d’énergie renouvelable. Le dernier en date de ces projets éoliens vient de l’Agence danoise de l’énergie qui vient d’annoncer que le Danemark va construire la première « île énergétique » du monde, rapporte MYmodernmet. Cette île artificielle de 30 acres (121406 mètre carrés) est construite pour permettre une expansion énorme de la production éolienne actuelle et est conçue pour une expansion future.

L‘île énergétique contribuera à renforcer l’avance actuelle du Danemark sur le plan de l’utilisation de l’énergie éolienne dans le monde et sera partagée à parts égales entre le pays et les entreprises privées. Selon les plans initiaux, les éoliennes auront une capacité de trois gigawatts, soit environ la quantité d’énergie utilisée par environ trois millions de foyers européens.

« C’est vraiment un grand moment pour le Danemark et pour la transition verte mondiale », déclare Dan Jørgensen, ministre danois du climat. « Cette décision marque le début d’une nouvelle ère de production d’énergie durable au Danemark et dans le monde et elle associe des objectifs climatiques très ambitieux à la croissance et aux emplois verts. Le pôle énergétique de la mer du Nord sera le plus grand projet de construction de l’histoire du Danemark. Il contribuera grandement à la réalisation de l’énorme potentiel de l’éolien offshore européen, et je me réjouis de notre future collaboration avec d’autres pays européens ».

Avec cette collaboration à l’esprit, le Danemark a planifié l’île pour accueillir une expansion qui pourrait créer jusqu’à 10-12GW d’énergie. Cette quantité d’énergie stupéfiante permettrait facilement au Danemark de devenir un fournisseur majeur d’énergie renouvelable pour les pays voisins. L’énergie supplémentaire devrait également aider les Danois à atteindre leur objectif de 2030, à savoir respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris. Bien que ce projet ambitieux ne soit peut-être pas achevé à temps pour cette référence, il s’agit certainement d’un grand pas en avant vers les ajustements nécessaires pour lutter contre le changement climatique.

Danish Energy Agency: Website | Instagram | Twitter | LinkedIn

Via MYmodernmet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.