Bill Gates : Les pays riches devraient se tourner entièrement vers le bœuf synthétique

Dans son nouveau livre, How to Avoid a Climate Disaster, Bill Gates expose ce qu’il faudra réellement faire pour éliminer les émissions de gaz à effet de serre à l’origine du changement climatique.

Le cofondateur de Microsoft s’en tient à son argument passé selon lequel il faudra de nombreuses percées dans le domaine de l’énergie pour avoir un espoir de nettoyer tous les secteurs de l’économie et les régions les plus pauvres du monde. La majeure partie du livre passe en revue les technologies nécessaires pour réduire les émissions dans des secteurs « difficiles à résoudre » comme l’acier, le ciment et l’agriculture, rapporte MITechreview.

Il souligne que l’innovation rendra la réduction ou la prévention des émissions moins coûteuse et plus politiquement réalisable pour chaque nation. Mais M. Gates répond également à certaines critiques selon lesquelles ses prescriptions en matière de climat ont été trop axées sur les « miracles énergétiques » au détriment de politiques gouvernementales agressives.

M. Gates se décrit comme un optimiste, mais c’est un type d’optimisme limité. Il consacre un chapitre entier à décrire à quel point le changement climatique est un problème difficile à résoudre. Et bien qu’il affirme constamment que nous pouvons développer la technologie nécessaire et éviter une catastrophe, il est moins clair que nous pouvons espérer que nous le ferons.

Le rédacteur en chef de la rubrique « énergie » du MITechreview, James Temple, a parlé à M. Gates de son nouveau livre, des limites de son optimisme et de l’évolution de sa réflexion sur le changement climatique.

Lire l’interview complète.

Mais comme c’est Bill Gates, on le laisse parler et on le publie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.