Des animaux de la ferme en corde à linge broutent la campagne dans des illusions ludiques par Helga Stentzel

Ce que je peux être fan de ce type de vision décalée du monde. Feignasse que je suis, je me suis toujours contenter de trouver un signe ou un symbole dans la disposition des linges étendus dans le jardins à la campagne, mais ici, l’imaginaire capturé est extrêmement satisfaisant ! (via Colossal).

Au lieu de jeter un vieux pantalon ou un T-shirt, Helga Stentzel met ses vêtements fatigués «  »au pâturage. Jusqu’à présent, l’artiste basée à Londres a ajouté Pegasus et Smoothie, une paire de cordes à linge équines et bovines, à son troupeau d’interventions ludiques accrochées dans des paysages bucoliques. La pratique de Stenzel, qu’elle qualifie de « surréalisme domestique », est issue de son enfance en Sibérie, où elle passait des heures à examiner le tapis de sa grand-mère, des rondins de bouleau et des objets aléatoires à la recherche de formes reconnaissables, dont « une pile de seaux ressemblant à la tour de Pise », raconte-t-elle à Colossal.

Des reproductions des créatures d’agencement de linges sont disponibles dans la boutique de Stentzel, et vous pouvez suivre les ajouts – l’artiste crée actuellement quelques animaux de ferme supplémentaires tout en bravant le temps de -32 degrés en Russie – sur Instagram, où vous trouverez également une variété de personnages excentriques à base de nourriture. (via Laughing Squid)

 

Et ça aussi c’est génial :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.