L’UE va proposer un « laissez-passer numérique » pour la vaccination/le test COVID-19 afin de rendre les voyages plus sûrs

La Commission européenne a déclaré qu’elle présentera dans le courant du mois un plan législatif pour ce qu’elle appelle un « laissez-passer vert numérique » – alias un certificat numérique – qui, selon elle, visera à faciliter les voyages transfrontaliers à l’ère du coronavirus, rapporte Techcrunch.

La présidente Ursula von der Leyen a déclaré que l’outil numérique prévu visera à fournir la preuve qu’une personne a été vaccinée – mais pas seulement cela ; le « laissez-passer vert numérique » affichera également les résultats des tests, c’est-à-dire pour ceux qui n’ont pas encore pu se faire vacciner, ainsi que des informations sur la « récupération COVID-19 ».

« Il respectera la protection des données, la sécurité et la vie privée », a ajouté M. von der Leyen dans un couple de tweets.

« Le passeport vert numérique devrait faciliter la vie des Européens », a-t-elle également déclaré. « L’objectif est de leur permettre progressivement de se déplacer en toute sécurité dans l’Union européenne ou à l’étranger – pour le travail ou le tourisme ».

La Commission publiera les détails du plan législatif le 17 mars, selon Reuters.

L’exécutif européen souhaite qu’un système paneuropéen soit mis en place pour éviter la fragmentation du marché unique de l’Union, par exemple si des États membres concluent leurs propres accords bilatéraux. Ou pour éviter qu’un système commercial tiers ne gagne du terrain (au début de l’année, un certain nombre de sociétés technologiques ont annoncé qu’elles travaillaient à l’établissement d’une norme « universelle » pour le statut de vaccin).

Via Techcrunch.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.