Adieu, hyperconsommation : Pourquoi la Fashion Week de Paris a adopté un design durable.

Forest Young, de Wolff Olins, s’est entretenu avec la créatrice Mary Ping au sujet de la mode durable et de la façon dont le secteur pourrait enfin être prêt à changer rapporte Fastcompany.

Alors que s’achève une nouvelle semaine de la mode parisienne marquée par la distance sociale, le signe d’une approche plus contemplative et réfléchie du consumérisme conscient est évident.

La créatrice Mary Ping, qui défend la mode durable depuis des années, a remarqué un net changement de langage et de ton autour des défilés de cette année. De plus en plus de communiqués de presse parlent d' »intemporalité » et de « longévité », explique-t-elle. « J’espère que ces attributs sont réels et qu’il ne s’agit pas de washing à dessein ».

Mme Ping milite depuis longtemps en faveur d’une économie plus circulaire, et son dernier projet, Care Instructions, va encore plus loin. Elle souhaite que le site fonctionne comme un « onglet unique » qui donne aux gens tout ce dont ils ont besoin pour être informés sur la consommation durable, en agissant à la fois comme un dépôt de contenu sélectionné et un répertoire de ressources vérifiées. Elle a expliqué pourquoi elle défendait tant le design intemporel et comment l’industrie de la mode était peut-être enfin prête à opérer des changements fondamentaux.

 

Via Fastcompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.