Le Super Nintendo World prépare les joueurs

Universal Studios ouvre enfin les portes de son très attendu Super Nintendo World à Osaka. Plus qu’une simple Mecque pour tout ce qui concerne Mario, il s’agit également d’un parc à thème « jouable » grâce à la technologie portable. Alors que les gens reviennent lentement aux grands rassemblements physiques après le COVID, attendez-vous à ce que plusieurs entreprises continuent à gamifier les événements en personne afin de tirer parti du nouvel intérêt pour les jeux qui s’est développé pendant la pandémie.

Parc de jeux

Le Super Nintendo World d’Universal Studios Japan est enfin prêt à jouer.

  • Le parc d’attractions sur le thème de Mario ouvre ses portes le 18 mars.
  • Techniquement, il est prêt depuis des mois, mais le COVID a fait dérailler les plans initiaux du parc.
  • La construction d’autres Super Nintendo Worlds est également en cours dans les studios Universal d’Hollywood, d’Orlando et de Singapour.

La partie la plus cool de Super Nintendo World est que le parc entier est essentiellement un grand jeu alimenté par des « Power-Up Bands » portables.

  • Ces bracelets transforment le parc en un grand jeu compétitif, qui comprend « une carte du parc, des défis de cache-cache et des mini-jeux ».
  • Gagner les jeux débloque des récompenses numériques, comme la possibilité de s’affronter dans un combat de groupe contre Bowser Jr.

Une hospitalité de haut niveau

Le Super Nintendo World est probablement le premier d’une longue série de grands projets dans le monde des jeux vidéo physiques.

  • La société de jeux vidéo Atari construit un hôtel à Las Vegas qui devrait ouvrir ses portes en 2022.
  • Il comprendra un casino d’esports, qui est récemment devenu légal à Las Vegas.

Le passage à la gamification des industries en dehors de… eh bien, des jeux vidéo… est tout à fait logique après le succès massif de l’industrie en 2020. Les recettes des jeux vidéo ont atteint 179,7 milliards de dollars l’année dernière, soit plus que « les industries mondiales du cinéma et du sport en Amérique du Nord réunies ».

A lire sur Inputmag (via TheFutureParty)

Je ne peux m’empêcher de penser aux Kenopsias dont je parle dans les Contes de Skuld.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.