L’avenir de la chirurgie : La RA, la RV et l’apprentissage virtuel vont bouleverser la médecine moderne.

Grâce à la technologie Hololens de Microsoft, un chirurgien français a pu opérer un patient avec l’aide de trois collègues au Brésil, en Belgique et en Afrique du Sud [Jeremy Kaplan, Digital Trends].

Le cas était compliqué : Une arthroplastie de l’épaule, pour traiter un cas avancé d’arthrite affectant la glène du patient – la partie sphérique de l’articulation à rotule de l’épaule. Pour traiter le cas le plus efficacement possible, le chirurgien voulait l’aide du meilleur. Mais le meilleur est physiquement à l’autre bout du monde. Que faire ?

Depuis son bloc opératoire en France, le chirurgien orthopédique Thomas Gregory a enfilé un casque Microsoft Hololens 2 et a appelé trois collègues au Brésil, en Belgique et en Afrique du Sud. Ils se sont déplacés à travers des hologrammes du patient et ont discuté collectivement de l’opération ; en observant Gregory ouvrir l’articulation de l’épaule du patient, Stephen Roche, Bruno Gobbato et Jean Florin Ciornohac ont suggéré différentes pinces et des voies alternatives et ont observé la technique de Gregory. Ensemble, ils ont transformé un acte chirurgical en une vitrine technologique.

Cette opération n’était pas un film de science-fiction, ni le rêve d’un responsable des relations publiques. Elle a eu lieu il y a quelques semaines à l’hôpital Avicenne AP-HP de Bobigny, en France, et ce n’est qu’un début.

Les technologies comme celle-ci, qui permettent à l’humanité de progresser tout en s’entraidant, sont les meilleures utilisations de la technologie. C’est incroyable de voir comment les meilleurs chirurgiens de trois continents différents ont pu collaborer en temps réel sur une opération compliquée grâce à la technologie holographique.

Et ce n’est pas tout.

Parmi les nouvelles technologies qui se profilent à l’horizon, citons la réalité augmentée (RA), qui permet de superposer des informations directement dans le champ de vision des chirurgiens pendant qu’ils opèrent, la réalité virtuelle (RV), qui permet aux étudiants d’étudier les interventions chirurgicales dans une reconstitution en 3D de la salle d’opération, et la pratique de la chirurgie en RV avec retour haptique pour obtenir une expérience réelle sans aucun risque pour les patients. La technologie dans le domaine de la médecine vit une période passionnante.

« C’est presque un GPS pour le chirurgien. »

La réalité augmentée peut alléger cette tâche – c’est plus qu’un simple jeu amusant pour les fans de Pokemon, en d’autres termes. La RA peut très efficacement aider les médecins à planifier une procédure et à l’exécuter aussi efficacement que possible.

« C’est presque un GPS pour le chirurgien », a déclaré Tom McGuiness, vice-président exécutif de Microsoft chargé des soins de santé. Igor Sauer, responsable de la chirurgie expérimentale à l’hôpital Charité en Allemagne, est un autre partisan enthousiaste de cette technologie. Un chirurgien traditionnel garde des images 3D dans sa tête et les compare mentalement à la personne réelle qui se trouve devant lui, explique Sauer. Ce médecin a clairement besoin d’un guidage par l’image, tout en ayant une vue dégagée du travail qui l’attend. La RA peut lui offrir exactement cela, non pas demain ou l’année prochaine, mais dès maintenant.

Il existe également d’autres avantages, explique Massimo Chessa, cardiologue interventionniste à l’hôpital San Donato en Italie. Les images sont bien plus claires que les mots, et elles aident à surmonter les barrières linguistiques dont vous ne soupçonniez probablement pas l’existence.

Via Humanplustech

Si vous avez suivi les Contes de Skuld, je parle du futur de la médecine !

A écouter ici :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.