Qu’est-il arrivé aux pick-ups américains ?

Alors que les conducteurs américains achètent de plus en plus de pick-up de grande taille et de poids lourds, ces véhicules, qui étaient des bêtes de somme, se sont transformés en géants furieux. Et les piétons en paient le prix, rapporte Citylab.

Dans certains cercles intellos d’Internet – notamment les défenseurs des vélos et des piétons – il est devenu tendance de prendre un selfie devant le pare-chocs de n’importe quelle Silverado du voisinage. Sur les modèles lourds de plus en plus populaires, la hauteur de l’avant du camion peut atteindre les épaules ou le cou d’un adulte. Lorsque vous impliquez des enfants dans cet exercice, cela commence à devenir vraiment inquiétant. Un enfant de quatre ans, par exemple, dépasse à peine le pare-chocs d’un F-250 surélevé.

Pourquoi les pick-ups sont-ils devenus si énormes, furieux et dangereux ? Les experts de la sécurité routière, les commentateurs de la culture automobile américaine et les spécialistes des sciences sociales ont suggéré une série de forces à l’origine de l’hypertrophie des camions.

La truckification de la voiture familiale

L’un des principaux moteurs de la croissance des pick-up est lié à la manière dont ils sont désormais utilisés. Si l’on fait abstraction de leur style joyeusement violent et de leur encombrement peu propice au garage, ces véhicules sont devenus plus pratiques en tant que véhicules familiaux.

En se transformant en véhicules familiaux, les pick-up sont également devenus plus luxueux. Le pick-up moyen aux États-Unis se vend aujourd’hui près de 50 000 dollars, soit une augmentation de 41 % par rapport à il y a dix ans, et nombre d’entre eux sont dotées d’un intérieur luxueux et riche en fonctionnalités, conçu pour concurrencer les SUV et les berlines haut de gamme, comme l’écrit Jim Gorzelany, journaliste automobile, dans Forbes.

Par conséquent, les propriétaires de pick-ups d’aujourd’hui comprennent toutes sortes de personnes qui n’ont pas nécessairement besoin (et utilisent rarement) les caractéristiques essentielles de ces véhicules : le plateau ouvert pour le transport de marchandises et les capacités de remorquage. Certains choisissent les gros camions parce que les véhicules plus petits les font se sentir trop vulnérables sur les autoroutes modernes.

Place à la « pétro-masculinité ».

Mais cela ne signifie pas que la décision d’acheter un truck de 50 000 dollars avec une charge utile de 4 200 livres pour se rendre occasionnellement sur le terrain de golf ou à la quincaillerie soit strictement rationnelle. Les véhicules personnels ne sont pas de simples appareils fonctionnels : Ils sont utilisés comme refuges, forteresses et enclaves privées, et servent d’importants signifiants de classe et d’identité de genre, comme l’a exploré Sovacool dans une étude de 2018.

Pour Albert, l’attrait en plein essor des camions plus gros et plus brutaux reflète « une crise de la masculinité », dit-il. « Rien ne pourrait être plus émasculant que de conduire un minivan. Vous voulez donc le véhicule qui va maintenir votre masculinité performative ».

Le fait que les pick-ups supersize ont souvent été déployés comme accessoires (et armes) politiques pendant l’ère Trump n’a pas échappé à des universitaires comme Cara Daggett, professeur de sciences politiques à Virginia Tech. Dans un article de revue largement partagé en 2018, Daggett a inventé le terme « pétro-masculinité » pour décrire les expressions flamboyantes de l’utilisation des combustibles fossiles par les hommes (et certaines femmes aussi, mais surtout les hommes) en réaction contre le progrès social. Pour ces conducteurs, « l’affront du réchauffement climatique ou des réglementations environnementales apparaissent comme des insurgés au même titre que les dangers posés par les féministes et les mouvements queer qui cherchent à détacher l’énergie et le pouvoir de l’État/de la famille traditionnelle », écrit-elle.

 

Lire la suite sur Citylab

1 commentaire sur “Qu’est-il arrivé aux pick-ups américains ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.