Strolling Cities, transforme l’imaginaire en images réalistes

Qu’il s’agisse de Microsoft Paint, d’Adobe Photoshop, des Bitmoji de Snapchat ou même du Holodeck (imaginaire) de Star Trek, les concepteurs et les ingénieurs s’efforcent depuis des décennies de trouver le moyen de transformer notre imagination éthérée en images tangibles, avec le moins d’expertise technique possible, rapporte Fastcompany au sujet de Strolling Cities, un nouveau projet vidéo du MIT-IBM Watson AI Lab, pousse cette tradition à son paroxysme. Il s’agit d’une vidéo qui alimente en poésie une machine et permet à l’intelligence artificielle de rêver à quoi ressemble la poésie.

La vidéo ci-dessous est assez captivante.

Cette IA n’a pas été formée à toutes les images du monde pour être capable de rêver à n’importe quoi. Au lieu de cela, pensez à l’IA comme à un enfant qui a été élevé dans les rues d’Italie. Ses points de référence sont donc les canaux et les portiques, les pavés et la mer. C’est un modèle d’IA limité par la conception, construit pour avoir un point de vue spécifiquement italien, pour capturer la sensation nostalgique de visiter un lieu spécifique, précise toujours Fastcompany :

 

« Strolling Cities dévoile la forme nue et matériellement séduisante de 9 villes italiennes – Milan, Côme, Bergame, Venise, Gênes, Rome, Catane, Palerme – au moyen de millions de photos prises pendant les récentes fermetures (20/21) qui montrent l’espace urbain comme un paysage non filtré de murs, de rues et de bâtiments. Ramenées à l’immanence de leur matérialité, les villes abandonnent leurs contenus sémantiques stéréotypés, pour embrasser une nouvelle dimension d’insaisissabilité extrême. Un modèle génératif d’IA entraîné avec ces images crée des peintures vidéo en mouvement perpétuel, dont les contours indéfinis suggèrent une transformation potentielle des lieux urbains, autrefois attribués à des fonctions sociales spécifiques, en espaces ouverts disponibles pour d’innombrables (ré)écritures.

L’observatrice déambule en restant immobile, et la ville se transforme devant elle, générant une expérience cognitive unique, questionnant et ré-imaginant l’espace à la fois. »

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.