La première DAO légale d’Amérique approuvée dans le Wyoming

Les organisations autonomes décentralisées, ou DAO ( Decentralized autonomous organizations), sont reconnues comme une nouvelle forme d’entreprise dans cet État favorable aux crypto-monnaies, rapporte Adriana Hamacher pour Decrypt.

 »

En bref

  • La DAO American CryptoFed, qui utilise la plateforme blockchain EOS, est la première DAO à obtenir une autorisation dans le Wyoming.
  • Le Wyoming a introduit une loi accordant un statut légal aux DAO le 1er juillet.

Le Wyoming, premier État américain à accorder une charte à une cryptobanque, a approuvé le statut juridique d’une organisation autonome décentralisée (DAO), l’American CryptoFed DAO, selon une annonce faite dimanche. L’organisation, qui a pour mission d’introduire un nouveau système monétaire, devient désormais la première DAO légalement reconnue aux États-Unis.

Cette annonce intervient après que les législateurs du Wyoming ont voté en mars dernier une loi permettant aux DAO d’être officiellement enregistrées dans l’État. La loi accorde à ces entités – qui sont régies par des contrats intelligents et se passent de la structure de contrôle hiérarchique des sociétés traditionnelles – les mêmes droits qu’une société à responsabilité limitée. La loi est entrée en vigueur le 1er juillet 2021.

 

La législation rend plus facile et moins coûteuse la création d’une DAO et donne une légitimité à de nombreux projets de crypto-monnaies, a déclaré à Decrypt en mars Aaron Wright, professeur à la Cardozo Law School de New York et fondateur de la DAO. Elle permet aux DAO de se constituer en sociétés à responsabilité limitée (SARL) sous certaines conditions – un concept révolutionnaire dans un monde juridique où toute organisation est réputée être gérée par au moins un individu.

Les ambitions du Wyoming en matière de crypto-monnaie

La loi DAO renforce également la réputation du Wyoming en tant qu’État américain le plus favorable aux crypto-monnaies. L’année dernière, il a été le premier aux États-Unis à émettre une charte d’État pour les banques cryptographiques et en a déjà autorisé deux : Kraken et Avanti.

« Le Wyoming est la première juridiction en matière d’actifs numériques aux États-Unis, et maintenant, avec cette loi DAO, le Wyoming est sans doute la première juridiction en matière de blockchain dans le monde« , a déclaré Marian Orr, PDG de l’American CryptoFed DAO, dans un communiqué de presse accompagnant l’annonce.

Mme Orr, ancienne maire de la ville de Cheyenne, a déclaré qu’à terme, son rôle de PDG deviendrait obsolète, car les décisions seraient prises en fonction des votes des détenteurs de jetons de gouvernance de la DAO.

La DAO déclare que sa mission est de créer un nouveau système monétaire avec des échanges sans frais, via son jeton algorithmique stable, le Ducat. Son statut juridique étant désormais assuré, « la création d’une véritable monnaie numérique acceptée par tous est désormais possible », a déclaré M. Orr.

(…)

Un projet basé sur EOS devenant la première DAO d’Amérique pourrait s’avérer controversé. L’année dernière, un recours collectif a été déposé par des investisseurs d’EOS, affirmant que la blockchain était « hautement centralisée et n’était pas supérieure aux autres blockchains déjà utilisées. » Le mois dernier, les développeurs d’EOS ont payé 27 millions de dollars pour régler leurs réclamations.

La nouvelle loi est peut-être mieux vue comme une sorte de pont entre le monde des affaires traditionnel et l’éthique de nombreux projets blockchain, qui s’efforcent de décentraliser le contrôle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.