Pourquoi les maîtres ressemblent à leur chien ?

C’est sans doute une réflexion que nombre d’entre nous s’est faite, et cela, à différentes âges de la vie : en effet, la spontanéité de l’enfance laisse place à la courtoisie de faire la remarque intérieurement.

Sauf pour Slate, qui a publié un article en 2014 dans lequel Jesse Bering nous parle d’un sentiment partagé qu’il y une « cyn« -ilitude entre chien et maître :

« On a beau ergoter sur les vertus et les vices du Canis domesticus, et se demander si la nature humaine est meilleure ou pire que la nature canine, même les amateurs de chiens ne veulent généralement pas ressembler à un chien. Les poils d’un caniche, les bajoues d’un bouledogue, les yeux exorbités d’un carlin, les rides d’un Shar-Pei, le profil d’un colley, les mamelles d’un bâtard en lactation… aucun de ces traits n’est considéré comme beau lorsqu’il est incarné dans notre propre espèce. Pourtant, si nous nous regardons dans le miroir, chacun d’entre nous peut s’attendre à trouver un certain je ne sais quoi de canin qui nous regarde. Ceux d’entre nous qui possèdent un chien, en tout cas. Et nous ne ressemblons pas à n’importe quel chien, non plus. Au contraire, nous ressemblons en quelque sorte, d’une façon qui ne peut pas être mise en évidence, à nos propres chiens…

(…)

Alors, qu’est-ce qui nous permet exactement de faire le lien entre les propriétaires et leurs chiens ? C’est le mystère que Sadahiko Nakajima, un psychologue de l’Université Kwansei Gakuin au Japon , s’est attaché à résoudre dans une étude récente publiée dans la revue Anthrozoös .

(…)

L’un des intérêts de cette étude est qu’elle nous permet de savoir quels indices physiques les gens n’utilisent pas pour associer correctement les chiens à leurs propriétaires humains. Il ne s’agit pas de coiffures, d’obésité, de sexe, de taille ou même de couleur des yeux. Comme le souligne Nakajima, tous les modèles humains étant des propriétaires de chiens asiatiques, ils avaient tous les mêmes yeux foncés. Au lieu de cela, c‘est clairement quelque chose qui est véhiculé dans le regard partagé sur les yeux des chiens et de leurs maîtres. J’ajouterais bien quelque chose de romantique sur le fait que les yeux sont la fenêtre de l’âme, et donc que tout cela est logique puisque nos animaux de compagnie sont bien sûr – bien sûr ! – nos âmes sœurs, mais j’ai bien peur de ne pas croire aux âmes, qu’elles soient humaines ou canines.

 

 

Via Slate

1 commentaire sur “Pourquoi les maîtres ressemblent à leur chien ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.