Les Contes de Skuld

16,00EUR

Il semble que depuis quelque temps nous sommes entrés dans la science-fiction d’une époque passée, rien que de dire l’an 2021 paraît être une année du futur : oui, notre présent ressemble de plus en plus au futur à peine imaginable il y a 30 ans. Pourtant aujourd’hui, tout est possible avec Internet et nos gadgets sophistiqués: l’intelligence artificielle est partout, nous parlons de voitures volantes ou de taxis aériens (eVTOL (vertical take-off and landing), les choses autour de nous sont conçues pour nous comprendre et s’adapter à nous, nous pouvons envisager le tourisme spatial d’ici quelques années, et tant d’autres choses… Ce qui semblent être des évolutions sensationnelles toutefois m’inquiètent. Tout va tellement vite que lorsque je me projette dans 30 ans ( je devrais encore être vivante) j’aurais 65 ans, ce sera 2051 je me demande à quoi ressemblera le monde : en particulier avec toutes les menaces qui commencent déjà à bousculer des équilibres qui semblaient solides et durables pour toujours. J’ai écrit Les Contes de Skuld pour dessiner les éléments d’aujourd’hui qui pourraient évoluer ou régresser, pour questionner un monde qui ne cesse de s’autonomiser et de se systématiser et appréhender la mise à l’épreuve de notre humanité.  Bénéficier d’un confort d’usage des choses au quotidien, prendre soin de soi grâce à une assistance intelligente, consommer dans un monde qui anticipe nos vies et nos besoins… vers quel possible futur nous dirigeons-nous ? Et dans quel but ? Est-ce qu’un monde innovant nous rendrait meilleur, plus heureux, plus libres, en meilleure santé ?

Le choix du conte bridait l’exercice de réflexion à une intrigue simple pour souligner la symbolique de chaque thématique que je souhaitais questionner. Moins léger qu’une fable, moins sombre qu’un conte pour enfant, c’est une supputation menée au bout des chemins que je suppose que nous prendrons. A partir de 2049, certainement que de nombreux écueils actuels auront été solutionnés, et peut-être que nous nous approcherons enfin d’une forme de vérité concernant ce qui sera nécessaire à chaque individu, au collectif, au monde, à la planète.

  • Langue : Français
  • Broché : 439 pages
  • ISBN-10 : 1712228757
  • ISBN-13 : 978-1712228753
  • Poids de l’article : 640 g
  • Dimensions : 15.24 x 2.79 x 22.86 cm
Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Il semble que depuis quelque temps nous sommes entrés dans la science-fiction d’une époque passée, rien que de dire l’an 2021 paraît être une année du futur : oui, notre présent ressemble de plus en plus au futur à peine imaginable il y a 30 ans. Pourtant aujourd’hui, tout est possible avec Internet et nos gadgets sophistiqués: l’intelligence artificielle est partout, nous parlons de voitures volantes ou de taxis aériens (eVTOL (vertical take-off and landing), les choses autour de nous sont conçues pour nous comprendre et s’adapter à nous, nous pouvons envisager le tourisme spatial d’ici quelques années, et tant d’autres choses… Ce qui semblent être des évolutions sensationnelles toutefois m’inquiètent. Tout va tellement vite que lorsque je me projette dans 30 ans ( je devrais encore être vivante) j’aurais 65 ans, ce sera 2051 je me demande à quoi ressemblera le monde : en particulier avec toutes les menaces qui commencent déjà à bousculer des équilibres qui semblaient solides et durables pour toujours. J’ai écrit Les Contes de Skuld pour dessiner les éléments d’aujourd’hui qui pourraient évoluer ou régresser, pour questionner un monde qui ne cesse de s’autonomiser et de se systématiser et appréhender la mise à l’épreuve de notre humanité.  Bénéficier d’un confort d’usage des choses au quotidien, prendre soin de soi grâce à une assistance intelligente, consommer dans un monde qui anticipe nos vies et nos besoins… vers quel possible futur nous dirigeons-nous ? Et dans quel but ? Est-ce qu’un monde innovant nous rendrait meilleur, plus heureux, plus libres, en meilleure santé ?

Le choix du conte bridait l’exercice de réflexion à une intrigue simple pour souligner la symbolique de chaque thématique que je souhaitais questionner. Moins léger qu’une fable, moins sombre qu’un conte pour enfant, c’est une supputation menée au bout des chemins que je suppose que nous prendrons. A partir de 2049, certainement que de nombreux écueils actuels auront été solutionnés, et peut-être que nous nous approcherons enfin d’une forme de vérité concernant ce qui sera nécessaire à chaque individu, au collectif, au monde, à la planète.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.