Le Cyberpunk est mort

A la fin peu glorieuse d’un genre autrefois prometteur… Un long article de John Semley pour The Baffler, résumé ici. Le Cyberpunk est mort parce qu’il est devenu une parodie de lui-même, se concentrant sur la même vision […]