Et si l’ennui était très bon pour nous ?

La science de l’esprit vagabond. Publicités

Publicités

Accepter ses émotions les plus sombres est la clé de la santé mentale

Rumi, le poète soufiste du XIIIe siècle, a comparé les émotions – « une joie, une dépression, une méchanceté » – à des « visiteurs inattendus ». Son conseil était de les laisser rire. Mais ce n’est pas ce que nous faisons. […]