Publicités

Archives d'étiquette : Søren Kierkegaard

Les sociétés modernes sont à peu près d’accord sur ce point : avoir des enfants est l’un des gestes les plus significatifs et les plus agréables que l’on puisse faire. Les couples qui n’ont pas d’enfants – pour quelque raison que ce soit – tendent à être automatiquement et presque universellement pris en pitié et on suppose qu’ils n’ont pas eu la chance d’avoir des enfants par la biologie. Que l’on puisse librement choisir de ne pas avoir d’enfants, tout en se contentant raisonnablement de son choix, demeure l’une des positions les plus troublantes et les plus insondables de toutes les positions contemporaines. La dynamique de base pour savoir si oui ou non avoir des enfants suit le même schéma que celui que l’on observe dans toute une série d’autres choix dits grands dans la vie émotionnelle : se marier ou non, rester fidèle ou non, suivre le chemin de…

Lire la suite

Publicités

« L’envie est le côté sombre de l’amour, mais l’amour est le côté lumineux de l’envie. Existe-t-il un moyen d’exploiter judicieusement l’envie, pour évoluer ? » Sara Protasi parle de l’envie que l’on éprouve pour ceux qu’on aime/déteste à travers sa propre expérience : « Ma meilleure amie au lycée était grande, maigre et jolie. Elle avait un long cou et de sombres cheveux sombres, une peau d’albâtre ponctuée d’une constellation de grains de beauté, et des dents du bonheur qu’elle affichait avant qu’elles ne soient à la mode. Elle était drôle et piquante, intelligente mais pas particulièrement appliquée, et plus sûre d’elle que moi en matière de romance et de sexe. Je l’aimais avec une intensité passionnée qui avait des nuances sensuelles dont je n’avais qu’une conscience confuse et intermittente. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, partagé beaucoup de nouvelles expériences, et nous nous sommes soutenues et nous avons compté l’une…

Lire la suite

2/2
%d blogueurs aiment cette page :