Publicités

Archives d'étiquette : time well spent

La semaine dernière, le créateur de TIME WELL SPENT, Tristan Harris du Center of Humane Technology a témoigné devant le Sénat américain sur la technologie persuasive et son impact sur la société. Le design et la conception initiale explique ce qu’il se passe réellement… Voici le résumé (et quelques recherches…

Lire la suite

Publicités

Il est temps de combler le fossé entre les comités d’éthique et de design et le travail que nous faisons tous les jours en tant que concepteurs de produits numériques, nous explique-t-on : Si vous utilisez des produits numériques tous les jours, vous avez probablement remarqué la prolifération de motifs…

Lire la suite

Tristan Harris, dont je suis une grande fan avec son engagement pour Time Well Spent, parle de rabaissement de l’humanité (c’est un peu en rapport avec ce que je soulevais dans la newsletter de ce dimanche : nous ne nous offrons plus le luxe de nous ennuyer, et potentiellement de…

Lire la suite

Pensez à la marque Trustable Technology comme à un autocollant « bio » pour les appareils connectés. La plupart des appareils connectés sont une boîte noire. Lorsque vous achetez un grille-pain intelligent, vous ne savez pas combien de vos données sont transmises dans le cloud ou si sa sécurité laxiste lui a…

Lire la suite

Time well spent ( comme la Calm Technology) sont ces mouvements en marge de la tendance qui revendiquent la nécessité de réfléchir aux effets néfastes de la technologie. Les entreprises veulent notre temps et notre attention : elles gagnent de l’argent avec cela, tandis que nous, nous remplissons le peu…

Lire la suite

Les utilisateurs sont-ils équipés pour se défendre contre les technologies persuasives? Combien d’impôt sur votre temps précieux faut-il payer pour ces produits manipulateurs? Et où se situe la frontière entre l’habitude et le mal? Le concepteur comportemental Nir Eyal explore quelques réponses.

Lire la suite

Les expériences numériques s’analysent et sont même des spécialités professionnelles pour les grandes entreprises du web qui relèvent de la psychologie et de « l’expérience utilisateur ». Nos comportements digitaux sont anticipés et contrôlés par les marques, mais il semble que la dérive est proche. Faudrait-il imaginer une entité de régulation supérieure comme pour la drogue et les casinos. Internet et addiction : un nouveau fléau ?

Lire la suite

12/12
%d blogueurs aiment cette page :